Vous trouverez en toute fin de blog ,
classés par ordre alphabétique ,
tous les libellés des billets publiés
Je ne voyage pas pour aller quelque part , mais pour voyager
Je voyage pour le plaisir du voyage
L'essentiel est de bouger
d'éprouver d'un peu plus près les nécessités et les aléas de la vie
de quitter le lit douillet de la civilisation et de sentir sous ses pieds le granit terrestre avec par endroits , le coupant du silex .
Robert Louis Stevenson " Voyage en Cévennes "

Translate

mercredi 27 juillet 2016

Abros , hameau abandonné de la Vallée du Vançon , Alpes de Haute Provence


Le hameau d'Abros 
Sur ce cliché : deux maisons ruinées et un bel escalier 

 
  Dans ce hameau une seule  maison  restaurée 
Abros vient du mot gaulois Broga  : champ ou limite 

La calade principale ,  restanques , l'église Notre Dame dédiée à St Jacques de Compostelle et Philippe ( 1617) 
Une étroite calade très montante  couverte d'herbe  mène à l'église

La calade de l'église 

Clocher
Intérieur 
Un peu plus haut le petit cimetière 
Ruine ( plus de clichés dans le diaporama )

Zoom sur le hameau d'Abros , seule est visible la maison restaurée , au premier plan le Vançon   ce dernier coule au pied du hameau  "cliché pris de la draille qui conduit  à la chapelle Notre Dame de la Pitié , située sur  l' ancien hameau abandonné de la Forest , cette chapelle est devenue grâce à Andy Goldworthy un 
refuge d'Art  "
Gros zoom sur le clocher de l'église d'Abros , toujours de la draille qui conduit au refuge d'Art de la Forest  qui est l'ancienne chapelle Notre Dame de la Pitié  de la Forest ( futur billet )

Ci-dessous diaporama " Hameau abandonné d'Abros " Alpes de Haute Provence
( 48 clichés )


Le hameau d'Abros 

Abros comprenait deux hameaux ( Abros et La Forest  ) situés au S-Est de St Geniez sur les rives du Vançon 
L'église fut construite en 1617 , cette date correspond à une reconstruction après les guerres de Religion , en effet le Castrum d 'Abrohos est compris dans le baillage de Sisteron en 1537 et il est certain qu'il possédait une église paroissiale , mais l'église va perdre son statut de paroisse au cours du XIX eme siècle  quand va s'accentuer l'exode rural , elle semble " délabrée " mais elle donne toujours l'image rassurante  d'église qui domine son hameau quoique  ruiné ( sauf une maison restaurée ) 
L'impression lorsque l'on pénètre dans ce lieu c' est le  silence juste troublé par le tumulte du Vançon qui coule au pied du hameau et le bruissement des feuilles de la forêt qui semble garder ce lieu , j'ai été très  émue et  touchée , car chaque ruine , chaque restanque , calade place et jardin sont entretenus  , gestes d'amour et de mémoire  pour que ce village ne meurt pas 
Y aller :
De Vilhosc ( Entrepierres ) prendre la route sinueuse et pas très large qui conduit au pont de la Reine Jeanne ( ICI ) ensuite  à gauche du pont prendre la D17 ( ICI)   en lacune" Attention "  interdite car dangereuse au-delà de 3 km ,poursuivre  ensuite à pied jusqu'au hameau qui se trouve au bord du Vançon , vous pouvez poursuivre par le Ravin David pour accéder au Refuge d'Art de la Forest ( je ferai un billet ) 
" J'ai fait le chemin depuis le Pont de La reine Jeanne à pied , c'est une balade très agréable "
Vous pouvez aussi du Pont de La Reine Jeanne ( le traverser ) pour vous rendre dans un autre hameau abandonné  celui de St Symphorien là aussi une seule maison est restaurée 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tant d'espandimen de naturo pago largamen dou matrassant camin