Vous trouverez en toute fin de blog ,
classés par ordre alphabétique ,
tous les libellés des billets publiés
Je ne voyage pas pour aller quelque part , mais pour voyager
Je voyage pour le plaisir du voyage
L'essentiel est de bouger
d'éprouver d'un peu plus près les nécessités et les aléas de la vie
de quitter le lit douillet de la civilisation et de sentir sous ses pieds le granit terrestre avec par endroits , le coupant du silex .
Robert Louis Stevenson " Voyage en Cévennes "

Translate

vendredi 10 octobre 2014

Le village de Gignac en Luberon " clichés et diaporama "




Gignac est un minuscule village perché du Luberon situé  près de Rustrel et d'Apt
Le village se compose de ruelles en enfilade , de la fameuse maison aux volets "Arlequin " de la non moins fameuse descente du " Pichoun roumpe cuou " :) de son château classé monument historique accolé à l'église du village avec sa petite place égayée par une fontaine sans oublier une  très belle maison à tour
Beaucoup de chemins mènent à l'ancien site ocrier de Gignac , ce jour là n'étant pas équipée correctement pour de la rando assez sport et difficile , je me suis contentée de prendre quelques clichés en bordure de falaise

4 commentaires:

  1. Magnifico reportaje, Sacha y con una musica de fondo, sensacional. La mujer mayor es un ejemplo del paso del tiempo.
    Un abrazo y buen fin de semana.

    RépondreSupprimer
  2. Tes photos sont magnifiques et magnétiques !
    J'aime particulièrement l'originalité de celle avec la vieille dame déterminée !
    Bon week-end, très chère Sacha, je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  3. Ich liebe diese Häuser, den Baustil und diese herrliche Landschaft und verspüre eine große Sehnsucht, dort wieder einmal sein zu können ...

    Danke für die wunderbaren Fotos ...

    liebe Grüße von der Waldameise

    RépondreSupprimer
  4. Tes photos sont magnifiques et le village comme je les aime. Le luberon est un coin inépuisable de beautés, je suis toujours aussi émerveillée lorsque j'ai la chance de pouvoir y aller !
    Je t'embrasse
    Danielle

    RépondreSupprimer

Tant d'espandimen de naturo pago largamen dou matrassant camin