Vous trouverez en toute fin de blog ,
classés par ordre alphabétique ,
tous les libellés des billets publiés
Je ne voyage pas pour aller quelque part , mais pour voyager
Je voyage pour le plaisir du voyage
L'essentiel est de bouger
d'éprouver d'un peu plus près les nécessités et les aléas de la vie
de quitter le lit douillet de la civilisation et de sentir sous ses pieds le granit terrestre avec par endroits , le coupant du silex .
Robert Louis Stevenson " Voyage en Cévennes "

Translate

dimanche 2 octobre 2016

La Digue à la mer :Phare de la Gacholle au Pont de Rousty " Camargue "


Etang d'Ulmet au petit matin 

Sansouïre 

Situé  sur des terres basses et salées , ce milieu est largement inondé par les eaux de pluie en hiver 
En été , le sol argileux se dessêche et se craqueèle laissant affleurer des tâches blanchâtres de sel 
Les plantes dominantes sont : la salicorne ( l'espèce annuelle devient rouge en automne ) l'obione , la saladelle ( ou lavande de mer ) , soude et spergulaire 
L'intérêt faunistique : les larves du moustique des champs ainsi que d'autres petits animaux aquatiques se développent dans les sansouïres inondées 
Quand l'eau de pluie s'évapore , on peut observer les empreintes de sangliers  , renards et rongeurs  
Sanglier à gauche .
( sous réserve ) de ragondin à droite 

La Digue à la Mer 

Vanne
Quelques flamants roses en bordure de l'étang de la Dame 




Parking de la Comtesse ( quelque soit l'itinéraire choisi il devra à partir de ce  lieu s'effectué uniquement à pied ou à vélo )
La Digue à été construite en 1859 pour isoler le delta du Rhône  de l'influence de la mer 
20 km de sentier pédestres et cyclables depuis le parking de la Comtesse 
Accès à la mer  ou à la plage de Beauduc ( en direction du Sud ) ou 2 km après le phare de la Gacholle 
Les plus belles étendues sauvages de sansouïres  et  de lagunes au coeur de la Réserve Nationale 
Oiseaux  de mer et de milieux saumâtres : flamants , mouettes , sternes , goélands , canards , hérons , limicoles 
Attention : La Digue à la mer est strictement interdite aux véhicules motorisés 
: Fréquentations des dunes non autorisées , même à pied 

Les Digues 

La Camargue a fait face , au cours du XIV eme S  à de fréquentes crues provoquant des dégâts considérables en particulier en 1856
Ansi la Digue à la mer est construite en 1859 , , elle aura pour mission de protéger la Camargue des intrusions marines lors des tempêtes d'automne 
En 1859 sont terminées les digues du Petit et du Grand Rhône , isolant , la Camargue du fleuve.
Des stations de pompage sont également construites et permettent encore de pomper et de rejeter l'eau dans le Rhône  
La Digue à la mer :  des Martelières du Fangassier au phare de la Gacholle ( ICI)
Mouettes et aigrette garzette 
Digue à la Mer au loin à 1 km le phare de la Gacholle 
Petit zoom
Encore un peu 
Vanne entre le Tampan et  gaz du Marteau 
Canal   entre  gaz du Marteau   etl'étang du Tampan

Le phare de la Gacholle

Le phare de la Gacholle , construit en 1882 , a été automatisé en 1967
Détruit partiellement pendant la guerre 39-45 , il a été remis en état en 1947
Les bâtiments  sont aujourd'hui utilisés par la Réserve Nationale de Camargue 

Les phares de Camargue 

La Camargue  a toujours été la hantise des marins 
Pas de reliefs , des contours incertains et surtout la présence de bancs de sable 
Elle a été souvent de ce fait le théâtre de dramatiques naufrages 
Ainsi de nombreux phares ont poussé sur tout le littoral 
Le phare de Faraman  , le plus grand , visible à près de 55 km ( mon préféré , je  lui consacrerai un billet avec des clichés pris  cet été ( 2016 )
Vient ensuite le phare de Beauduc , puis le phare de la Gacholle pour les plus importants 
Ce dernier haut de 17 m est alimenté par une éolinne et porte un feu à secteurs colorés ( vert , blanc , rouge ) les marins le distinguent ainsi des autres phares  
Pour se rendre au phare de la Gacholle à pied ( si l'on se gare à la Comtesse ) compter 2 kmA/R
Pour se rendre au phare de Faraman à pied ( si l'on se gare à la plage de Piémanson ) 20 km A/R
Pour se rendre au phare de Beauduc  à pied  ( si l'on se gare à la Comtesse ) 30 km A/R 
si l'on se gare à la plage de Piémanson   en passant par le phare de Faraman : 42  km A/R ( je ferai des billets sur le phare de Faraman )





Vanne étang du Tampan 
Baisse de la Redonne 
Canaux
Canaux 

Baisse de la Relonguette
Canal et Baisse de la Relonguette
Etang des Batayolles

Etang des Batayolles et Baisse de la Relonguette
Baisse de la Redonne 






Digue à la Mer , portion  ensablée 
Dunes du Rousty 



Pont de Rousty

Dunes et ganivelles Pont de Rousty

Plage et mer

De cette plage ( zoom ) vue sur les Saintes Maries de-la-Mer

Retour au phare de la Gacholle par la plage  ( plusieurs km )
Piquets et jolies vagues 






Panneau perdu au milieu de la plage ( précieux ,car il indique le bon chemin pour reprendre la Digue à la mer 1 km de plage à traverser pour passer entre les Dunes des Douanes et les Dunes du Gênois )


Le bon km de plage à traverser pour retrouver la  Digue à la mer 

Le phare de la Gacholle  ( zoom )










Chemin  entre mer et Digue à la mer il passe entre les Dunes du Gênois et celles des Douanes 

Les dunes 

Les dunes , dernier rempart avant la mer sont un milieu fragile 
Lors des tempêtes , le cordon dunaire sableux solide permet d'absorber l'energie de la houle et bloque ainsi l'avance de la mer vers l'intérieur des terres 
C'est aussi , un milieu vivant où se développent des espèces adaptées à la sécheresse et au sel , comme le jys maritime , le lézard des dunes et l'oyat 
Ce dernier est une espèce fixative qui contribue à la protection des dunes 
Ci-dessous empreintes de lézard des dunes 


Dernier regard à l'étang d'Ulmet 
Randonnée A/R d'environ 27 km  ( à pied ) si vous partez  de la piste panneau  "étang du Fangassier"au Pont de Rousty ,ou  15 km   si ,  vous  partez du parking de  la Comtesse 

On peut voir le phare de Faraman en haut à gauche du cliché ( je  consacrerai un ou deux billets à ce phare , vu de plus près ;)

3 commentaires:

  1. heureusement qu'aujourd'hui je puisse te laisser un commentaire...en vacances c'est souvent impossible... tu me montres un chemin que je connais bien..(que j'ai quitté il y a une semaine) ... j'aime cette camargue là, paradis des animaux sauvages..bises du froid

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours une pensée pour toi , lorsque j'emprunte ce chemin :)" j'en aurai une autre lorsque je serai devant Chagall ;)
      Le weekend a été très pluvieux , il fait plus frais , la note positive le soleil résiste
      Bises , Elfi :)
      Sacha

      Supprimer
  2. Preciosos lugares, ojala existan toda la vida y el "ser inteligente", los conserve para bién de él y de todos nosotros.

    Un saludo afectuoso Sacha.-

    RépondreSupprimer

Tant d'espandimen de naturo pago largamen dou matrassant camin