Vous trouverez en toute fin de blog ,
classés par ordre alphabétique ,
tous les libellés des billets publiés
Je ne voyage pas pour aller quelque part , mais pour voyager
Je voyage pour le plaisir du voyage
L'essentiel est de bouger
d'éprouver d'un peu plus près les nécessités et les aléas de la vie
de quitter le lit douillet de la civilisation et de sentir sous ses pieds le granit terrestre avec par endroits , le coupant du silex .
Robert Louis Stevenson " Voyage en Cévennes "

Translate

vendredi 10 mars 2017

" Le Jardin du Paradis de Léopold Truc " Art brut " Cabrières d'Avignon















Le Jardin du Paradis de Léopold Truc à Cabrières d'Avignon 
C'est presque par hasard que j'ai croisé ce lieu à la fois  insolite et puissant émotionnellement 
Ce lieu est privé , il est interdit d'y entrer et toutes visites  sont refusées , je me suis permis  sans y entrer ces quelques clichés du chemin des Fileuses et quelques autres en empruntant le champs d'oliviers qui le borde sur l'un de ses cotés ( mes clichés  sont malheureusement de médiocre qualité ) 
Ces créations " Art brut " sont de monsieur Léopold Truc , il a consacré une partie de  sa vie de 1950 à 1991 à la réalisation de son  Jardin du Paradis  , tout à commencé par la décoration de sa cabane à outils  avec des tessons de poterie , tuiles ,  céramiques , coquillages , vaisselle brisée  et petites pierres , comment ne pas penser à  un autre lieu celui    du parc Güell  de Gaudi  Barcelone ,  visite dont je garde un très beau et émouvant souvenir , certes le Jardin du Paradis est plus modeste , moins coloré , de plus semble un peu à l'abandon mais le sentiment ressenti en le découvrant reste très fort .


3 commentaires:

  1. Dommage qu'il soit fermé! Ce que tu nous en montres est extraordinaire - on a envie de s'y promener!

    RépondreSupprimer
  2. les créations d'art brut..l'authenticité de ces oeuvres me touchent ... et ce magnifique amandier en fleur me dit... viens dans le sud! :))) à bientôt..encore 2 semaines d'attente ...bises

    RépondreSupprimer
  3. Nous avons croisé par hasard aujourd'hui la route de ce mystérieux "petit paradis naïf" qui s'intègre de façon si poétique dans son environnement, et ce que nous en avons vu depuis le chemin des fileuses nous a interpellés. Même s'il ne se visite pas,dommage qu'il n'y ait pas un petit panneau pour rendre hommage à son auteur...

    RépondreSupprimer

Tant d'espandimen de naturo pago largamen dou matrassant camin