Vous trouverez en toute fin de blog ,
classés par ordre alphabétique ,
tous les libellés des billets publiés
Je ne voyage pas pour aller quelque part , mais pour voyager
Je voyage pour le plaisir du voyage
L'essentiel est de bouger
d'éprouver d'un peu plus près les nécessités et les aléas de la vie
de quitter le lit douillet de la civilisation et de sentir sous ses pieds le granit terrestre avec par endroits , le coupant du silex .
Robert Louis Stevenson " Voyage en Cévennes "

Translate

mercredi 19 juillet 2017

Ferme Caussenarde Mont Lozère Cévennes

En contre-bas  de la route une ferme Caussenarde abandonnée ,elle est  adossée aux rochers 
Abandonnée n'est pas le terme exacte car les étables et bergeries semblent encore servir 
La maison d'habitation  seuls subsistent l'un des pignons et les murs 
Ici une bergerie avec un reliquat de toiture en lauzes
Vue de coté
Vue de face
Vue d'ensemble ( à gauche les vestiges de la maison d'habitation)
Bergerie et maison
Bergerie , le plancher a disparu 
Entrée de la bergerie 
Vestiges maison d'habitation
En contournant  la ferme pour arriver dans la cour , le paysage est de toute beauté 
Cour de la ferme , en face une autre bergerie à droite les vestiges de la maison d'habitation
Entrée de cette autre bergerie
Là aussi le plancher a disparu 
Sur le coté la bergerie vue plus haut 
L'une des voûtes des bergeries ( toutes sont semblables )
Sous l'une des bergeries une étable à vaches 
A gauche le mur principal de la maison d'habitation
Ce mur vu de plus près
L'une des portes d'entrée
Petite construction  pour ( cochons , poules , ou petit cellier ?)
Intérieur de cette petite construction ainsi que le cliché suivant 
Je reprends la route presque à regret .....

2 commentaires:

  1. Quand on pense à l' énergie et à l' ingéniosité des gens de ce temps ...!
    Il y avait peu de bois sur le Causse donc on construisait des toitures sans charpentes ... de vraies merveilles de bâtisses ...bêtes et gens chacun avait sa place ... tous utiles les uns aux autres ... On se réchauffait grâce aux animaux ... y avait aussi des gouttières en bois pour récupérer l' eau de pluie ...!
    Cela me fend le coeur de voir de telles merveilles à l' abandon ...AInsi va la vie ...:-)
    Encore merci Sacha Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces bergeries sont de vraies cathédrales , un infini respect quant aux bâtisseurs lorsque l'on sait que ces derniers n'étaient que de simples bergers et paysans " quel talent et génie dans leur architectures !! " mes clichés ne rendent pas hommage quant aux dimensions exceptionnelles et distribution des bergeries , un jour lors d'une rando pour découvrir les bergeries du Contadour ( 04 ) entre la bergerie des Terres des Roux et celle de la Chouscle au niveau du Jas des Agneaux j'avais rencontré un couple du Causse Méjean , qui m'avait inciter ( aimant les grands espaces et les pierres ) de m'en aller découvrir fermes et bergeries caussenardes , quel choc ! je pense que je vais encore et pour longtemps user mes grolles dans ces grandioses paysages où le pastoralisme fier y est d'une grande richesse .
      Gros bisous Mathilde :)
      Sacha

      Supprimer

Tant d'espandimen de naturo pago largamen dou matrassant camin