Vous trouverez en toute fin de blog ,
classés par ordre alphabétique ,
tous les libellés des billets publiés
L'histoire du chemin sera réécrite
par chaque personne
qui s'y engagera
Andy Goldsworthy

Translate

samedi 7 décembre 2013

Pour Ambre.......

Pour Ambre
Ma bohème 
Je m'en allais , les poings dans mes poches crevées 
Mon paletot soudain devenait idéal
J'allais sous le ciel , Muse , et j'étais ton féal 
Oh ! là , là , que d'amours splendides j'ai rêvées !
Mon unique culotte avait un large trou 
Petit -Poucet rêveur , j'égrenais dan ma course
Des rimes .Mon auberges était la Grande- Ourse
Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou 
Et je les écoutais , assis au bord des routes ,
Ces bons soirs de septembre où je sentais les gouttes 
De rosée de mon front , comme un vin de vigueur 
Où , rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres , je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur .........
Arthur Rimbaud 
Gros bisous 
Sacha

5 commentaires:

  1. Bonjour Sacha

    Peut-être qu'en couleur, on aurait pu mieux se rendre compte de la matière...?
    Sinon j'aime cette photo :-)

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique post ma chère Sacha, quel plaisir de lire et relire A.Rimbaut
    J'espère que tu vas bien, cela fait un petit moment que je ne t'avais lu.
    Have a nice week-end! Cath.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis très émue, Sacha, ton choix me va droit au coeur, Rimabud waouh !
    Merci, je penserai à toi, comme je l'ai toujours fait même durant ton "absence" pendant mon séjour.
    Un gros câlin à tes chats aussi.
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  4. Souvenirs? Douleurs? Respect.
    Bise et bon dimanche.
    Michel

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique ,j'aime beaucoup et ta photo et les sculptures.
    C'est joyeux, pour moi ces jeunes filles "s'envolent" au vent le coeur léger.
    Bonne fin de semaine Sacha et bises .
    Je viens de récupérer mon ordi dont le disque dur m'avait lâché !!!

    RépondreSupprimer

Tant d'espandimen de naturo pago largamen dou matrassant camin