Vous trouverez en toute fin de blog ,
classés par ordre alphabétique ,
tous les libellés des billets publiés
Je ne voyage pas pour aller quelque part , mais pour voyager
Je voyage pour le plaisir du voyage
L'essentiel est de bouger
d'éprouver d'un peu plus près les nécessités et les aléas de la vie
de quitter le lit douillet de la civilisation et de sentir sous ses pieds le granit terrestre avec par endroits , le coupant du silex .
Robert Louis Stevenson " Voyage en Cévennes "

Translate

mardi 25 février 2014

La femme au chat ....




Photographies obtenues avec G'MIC à partir d'un détail de l'une de mes toiles

3 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ton personnage et son chat, j'aime cette peinture qui me fait penser à la peinture argentine et sud américaine que j'apprécie tout particulièrement.
    Le traitement par G'MIC est génial et la vidéo me fait craquer.
    Il n'y a rien a jeter !-o))))
    Gros bisous Sacha.
    Caresses aux amours de Galopins.
    Belle et douce fin de journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mireille
      Je ne me souvenais plus de cette ancienne toile remisée ( avec d'autres ) depuis longtemps dans le tréfonds de mon passé :) ...
      Les traitements offerts par G 'MIC sont formidables , il est agréable de caresser le temps d'un instant la sensation de pouvoir facilement manipuler une image simple en image idéale !!! :)
      Merci Mireille d'aimer cette partie de cache-cache photographique :)
      Aujourd'hui sur la Provence .. il pleut , mes Galopins dorment confortablement sur le canapé , les chats n'aiment vraiment pas la pluie , ils s'en accordaient fort bien en Bretagne mais ici à la moindre goutte de pluie ils font grise mine !! :)
      Caresses à Prunette !
      Gros bisous Mireille , je te souhaite une douce soirée
      Sacha


      Supprimer
  2. Une peinture forte et très intéressante, comme au début du XXème siècle.
    Un jeu intéressant - je vais allez voir ce G'Mic que je ne connais pas!
    Bravo!

    RépondreSupprimer

Tant d'espandimen de naturo pago largamen dou matrassant camin