Vous trouverez en toute fin de blog ,
classés par ordre alphabétique ,
tous les libellés des billets publiés
Je ne voyage pas pour aller quelque part , mais pour voyager
Je voyage pour le plaisir du voyage
L'essentiel est de bouger
d'éprouver d'un peu plus près les nécessités et les aléas de la vie
de quitter le lit douillet de la civilisation et de sentir sous ses pieds le granit terrestre avec par endroits , le coupant du silex .
Robert Louis Stevenson " Voyage en Cévennes "

Translate

samedi 28 janvier 2012

Lanneier hag taouarc'heier ... Yeun Elez

Landes et tourbières du Yeun Elez



6 commentaires:

  1. Un autre monde pour moi ... à découvrir, pour la lumière, les couleurs, les matières !

    RépondreSupprimer
  2. Ah !! Gine le Yeun Elez c'est pour moi un endroit magique bien que très spécial dans certains endroits il vaut mieux pour sa sécurité ne pas s'y aventurer seul certains terrains y sont mouvants donc dangereux mais quel superbe lieu !!la lumière y est subtile et mouvante ... à chaque seconde ,le paysage change radicalement souvent lorsque je m'y balade je sourie en pensant à l'éventuel peintre qui voudrait s'y aventurer je pense qu'il troquerait rapidement ses pinceaux contre un APN :-)) si j'avais plus de temps pour écrire j'aurai aimer écrire mes impressions sur cette bretagne ( en 20 ans sur ce sol , je m'aperçois que je me suis grandement imprégnée de cette culture celte !) Quand au Yeun Elez il me fait penser à la lande décrite par Conan Doyle dans son roman le chien des Baskerville en ce moment de l'année le vent y est froid et coupant comme de l'acier j'ai eu beaucoup de mal à changer les batteries de mon appareil photo cet après-midi
    Bonne soirée Gine merci pour ta visite
    A++Sacha

    RépondreSupprimer
  3. Je connais cet endroit qui demande d'être apprivoisé... Vous avez magnifiquement capturé l'atmosphère qui y règne... Sublimes photos.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  4. quelle aventurière! le terrain est mouvant..le tout émouvant :))

    RépondreSupprimer
  5. A 18 ans , avec un ami, nous fîmes Manosque - Barcelonette en mob. (150km)
    IL faut dire qu'on habitait dans les terre de Giono .Et l'odeur de la lavande du plateau de Valensole, nous était acheminé par le vent .
    A moustier, tout près de ste croix, si je me souviens bien des gorges du Verdon, le lac et la porcelaine, comme on dit "Un moustier".
    Elles ont fondues les mobs, je te le dis..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine bien le périple !!! c'est le genre d'aventure que j'aurais aimé partager
      Je t'envie cette naissance en ce pays , je ne garde que de délicieux souvenirs ( et photos ) du plateau de Valensole remonter les rangs de lavande dans la brise du matin avec pour musique de fond celui des abeilles ivres de sucre et des cigales aux notes si heureuses ...ah !!! la provence .....
      Je ne connais pas encore les Gorges du Verdon , ce sera pour la prochaine fois mais Moustier est ancré en mon coeur et mémoire ...
      C'est agréable de penser à cette région si belle et colorée par nos journées hivernales grises et froides ...
      Bonne journée Yann
      A bientôt
      Sacha

      Supprimer

Tant d'espandimen de naturo pago largamen dou matrassant camin