Vous trouverez en toute fin de blog ,
classés par ordre alphabétique ,
tous les libellés des billets publiés
Je ne voyage pas pour aller quelque part , mais pour voyager
Je voyage pour le plaisir du voyage
L'essentiel est de bouger
d'éprouver d'un peu plus près les nécessités et les aléas de la vie
de quitter le lit douillet de la civilisation et de sentir sous ses pieds le granit terrestre avec par endroits , le coupant du silex .
Robert Louis Stevenson " Voyage en Cévennes "

Translate

lundi 19 mai 2014

Le hameau des Grands Cléments et l'aiguier du Jas du Pin


Belle journée pour partir à la découverte de l'aiguier du Jas du Pin ainsi que de   la bergerie troglodytique toute proche ( habitée ) de Cabrone ,
L'aiguier du Jas du Pin ,
C'est un aiguier à ciel ouvert , l'eau est récupéré par des rigoles creusées dans les dalles de pierre ou " impluvium "
Bergerie :
Un escalier taillé dans la roche permet l'accés de cette bergerie , on passe devant une citerne et auge en pierre , au dessus de la baume un impluvium creusé de plusieurs rigoles dessert un large aiguier,  le surplus d'eau  de ce dernier est récupéré par d'autres rigoles qui alimentent cette citerne aménagée dans la roche
Ces chemins sont assez " sport " les points de vue superbes sur le Mouure Nègre et les ocres , le Luberon ....
Le risque de se perdre n'est pas nul car il n'y a pas de balisage " petit cairn " très au-dessus des Blaches  à droite en montant sur les Esfourniaux , puis 2 petits cairns , prendre à gauche arriver sur l'aiguier , continuer le chemin à peine marqué sur votre droite pour arriver à la bergerie , repartir en sens inverse puis reprendre le piste de droite
J'ai poursuivi  jusqu'à Lagarde d'Apt , puis au retour j'ai fait le choix de la combe St Pierre ICI

8 commentaires:

  1. Une vue superbe mais un chemin certainement pas très agréable pour la marche !!!
    Bonne semaine Sacha et belles balades .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Brigitte :)
      Ils ne sont ( tu as raison ) vraiment pas faciles à parcourir , de plus les dénivelés demandent pas mal d' efforts , les chevilles et mollets sont sollicitées en permanence ,de plus faire de la photo , casse le rythme de la marche , mais quelles belles récompenses tout au long de ces chemins !!!!
      Bon weekend Brigitte :)
      Sacha

      Supprimer
  2. En regardant les chemins pierreux, je m'imaginais mal les parcourir... pourtant! Ton diaporama est splendide et pour voir ça, je ferais le chemin!
    Merci pour ce moment d'été!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis certaine que tu prendrais le virus très rapidement , il faut commencer par de petites randos de 5/10 km ensuite les plus longues se font naturellement ......
      Bonne journée , Gine :)
      Sacha

      Supprimer
  3. La vision de cette roche taillée pour recueillir l'eau, réactive en moi certaines images, tels que celles d'un site visité au Cambodge il y a plusieurs années (un merveilleux souvenir chargé de nostalgie !): La colline de Phnom Kulen près d'Angkor... Certes, il est question d'un autre monde, à l'autre bout de la terre, mais l'eau est le lien entre ces deux sites ainsi que le travail des hommes, qui selon leurs cultures, ont oeuvré la pierre pour canaliser et, parfois, sublimer cette inestimable ressource...
    Je vous souhaite une excellente soirée, Sacha :)
    Thierry

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous envie ce voyage et comprends votre nostalgie , je pense qu'il en est de même pour tout ce que l'on a aimé , et que l'on ne caresse plus que par la pensée , il faut toujours in situ vivre intensément et passionnément ces instants rares et précieux .
      Vous avez raison , quelque soit l'endroit de la terre ou l'homme à canalisé l'eau , ces travaux sont admirables
      Quelqu'un m'a dit ( j'aime cette petite phrase qui , tintinnabule comme une comptine enfantine :) que je randonnais comme quelqu'un qui rendrait hommage à toutes ces générations d'hommes qui ont façonné en leur temps le paysage par leurs travaux : aiguiers , bories , jas, terrassements , restanques .. ...., je pense qu'il ne faut pas regarder qu'avec les yeux ...il faut aussi regarder avec le coeur .
      Comme toujours , beaucoup de plaisir à vous lire Thierry :) !
      Je vous souhaite un excellent weekend , Thierry :)
      Sacha

      Supprimer
  4. ta première photo m'a tapé dans l'oeil, comme une peinture-sculpture
    Tu sors quand ton guide perso de la région ?
    je veux bien être dans le comité de relecture avant impression
    hi hi
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) Hum ...la porte juste "entrebaillée :) ....mystère , mystère :) j'ai osé la pousser , car entrouverte ...inconsciemment , je dois être séduite par les ruines !!!!
      Il y a quelques jours sur le chemin des aiguiers d'Auribeau , j'ai croisé les ruines d' une distillerie de lavande ( quel charme avait cet endroit , tout autour ici et là quelques pieds de lavande fine , abandonnés à leur sort , déjà tous en fleurs !!!
      Rires ....un guide ? " Mon dieu ! avé l'accent :) "
      mes blogs sont déjà de petites pages , qui pourraient se prendre pour guide :) je plaisante ;)
      Grosses bises , Laure
      Sacha

      Supprimer

Tant d'espandimen de naturo pago largamen dou matrassant camin