Vous trouverez en toute fin de blog ,
classés par ordre alphabétique ,
tous les libellés des billets publiés
L'histoire du chemin sera réécrite
par chaque personne
qui s'y engagera
Andy Goldsworthy

Translate

samedi 11 juin 2016

Site archéologique Saint Blaise " St Mitre-Les-Remparts "


Clichés 1,2,3 , 5 et 6 , Courtine de rempart grec dans la ville Basse 
Adoptant un tracé en ligne brisée de plus de 400 m de long , le rempart grec forme l'habillage monumental  des murailles indigènes antérieures 
Protégé par un avant-mur , il comprend  trois  tours et trois saillants qui encadrent onze murs de courtine , larges de 2 à 3 m 
Il est percé d'une porte charretière principale dans la ville basse et de deux poternes dans la ville haute (voir diapo )  


Ci-dessous diaporama site archéologique de St Blaise à St Mitre-Les-Remparts " Bouches du Rhône "
( 115 clichés )

Saint Blaise :

Est le nom d'une chapelle , ( CLIC )  située  sur la commune de St Mitre-Les-Remparts ( CLIC
Elle se tient à l'extrémité nord du plateau rocheux de Castillon entre les étangs de Citis et de Lavalduc (CLIC )
D'origine récente , ce nom de St Blaise désigne aujourd'hui le site et la longue existence  d'habitats disparus :
un vaste oppidum gaulois 
la ville paléochrétienne d'Ugium 
le castrum de Castelveyre 
Autant d'agglomérations  tour à tour florissantes , détruites  et oubliées , dont les vestiges , révélés par les fouilles , racontent l'histoire de la Provence 
Cinquante ans de recherches ont fait  de St Blaise l'une des agglomérations préromaine et paléochrétienne  les plus vastes et les mieux conservées du Sud de la Gaule 
Dans un triangle de 5,5 hectares , leurs vestiges  se répartissent en deux plateformes , appelées " Ville Haute et Ville Basse " 
A l'ouest  et au nord-est , des falaises suffisent à cerner et protéger l'habitat 
Au sud-est , une muraille de plus de 400 m de long délimite et ferme le plateau de Castillon 

St Blaise , un oppidum gaulois 

Capitale sans nom connu de la tribu littorale des Aviatiques , qui peuplait la région entre Rhône et Marseille , l'oppidum de St Blaise tirait sans doute sa richesse du sel des étangs , qu'il exploitait et négociait auprès de ses voisins grecs et indigènes 
Au début du VI e .av J.C la fondation  de Marseille par les Phocéens  donne une impulsion nouvelle à St Blaise 
En effet , à l'image d'autres habitats protohistoriques du pourtour de l'étang de Berre , St Blaise est avant tout  une agglomération celtique , un oppidum gaulois qui , durant  près de cinq siècles , vit au rythme de ses relations avec la ville grecque 
Tantôt partenaire  économique , tantôt concurrentes voire ennemies  les deux cités suivent une évolution parallèle 
Deux périodes sont emblématiques de cette proximité 
La période " archaïque " ( VI e et V e, av,J.C ) , qui  voit l'habitat gaulois  se structurer à l'abri d'une première muraille et développer des échanges avec le bassin méditerranéen 
La période hellénistique , au IIe s av J.C , durant laquelle St Blaise retrouve son éclat après une longue phase de déclin
C'est alors  l'époque de la reconstruction d'une enceinte en grand appareil  de type grec
Par le recours à des techniques de constructions et à une main d'oeuvre étrangère , les gaulois de St Blaise ont voulu édifier un ouvrage de prestige , à l'image  de la muraille qui défendait Marseille
Il exprime le pouvoir  et la richesse de l'agglomération celtique , à une période de rivalité  et de conflits aigus entre le monde indigène et la colonie  grecque
Autant de marques de la force et de l'unité des Gaulois  du Midi qui , à la fin du II e s av , J.C , ici comme ailleurs  seront définitivement détruites par les troupes romaines , appelées en renfort par Marseille 

La ville paléochrétienne d'Ugium 

Après plus de cinq siècles d'abandon , le site de St Blaise est réoccupé et à nouveau fortifié au début du Ve s après J.C
Dans la dépendance d'Arles St Blaise devient alors , et au moins jusqu'au VIIe s après J.C l'un des principaux pôles de la christianisation de la Provence
Comme ailleurs en Provence , la fin de l'Antiquité marque le regroupement des communautés autrefois dispersées dans  de nombreux petits habitats
Entre les IX et XIIIe siècles , quelques textes nous en révèlent le nom "Ugium " et l'activité principale , fondée sur l'économie du sel , extrait des étangs
La ville  se compose de maisons modestes qui reprennent souvent la trame urbaine gauloise
Deux églises sont attestées : St Pierre d'Ugium  et St Vincent d'Ugium
Aujourd'hui leurs vestiges sont visibles :
l'une au pied de la chapelle actuelle , l'autre contre le mur d'enceinte , là où se trouvait l'entrée de l'oppidum gaulois ( voir diapo )

Histoire et recherches 

Dès la fin du XVIIIe s St Blaise était réputé pour être  le lieu d'une des plus anciennes cités de la Provence 
Il a fallu pourtant attendre 1935  pour que les premières véritables recherches y soient menées sous la conduite de l'archéologue Henri Rolland 
Pendant 35 années , jusqu'à sa disparition en 1970 , Henri Rolland  s'est consacré au dégagement de ce site enfoui sous la végétation 
Il en a exploré les remparts , puis les vestiges de l'habitat , mis à jour sur près de 7000 m2
St Blaise est protégé et classé au titre des Monuments Historiques depuis 1943
A la suite d'Henri Rolland et jusqu'en 1985 , de nombreux autres chercheurs , spécialistes de l'âge du Fer ou du Moyen Age , ont contribué à faire de St Blaise un des hauts lieux de l'histoire de la Provence 
Après plus de vingt ans d'inactivité , il revient aujourd'hui dans la lumière grâce à l'action de la Communauté d'Agglomération du Pays de Martigues qui , depuis 2006  a repris la gestion du site archéologique
L'entrée de ce site est libre et gratuite
Il est ouvert du mardi au dimanche inclus 
Du 1 er novembre au 31 mars de 8 h 30 - 12 h et de 13 h 30 - 17 h
Du 1 er avril au 31 octobre de 8 h 30 - 12 h ; 14 h - 18 h 
Le site archéologique de St Blaise est situé sur la commune de St Mitre-Les-Remparts  dans le département des Bouches du Rhône , entre Istres et Martigues , St Blaise est à 40 km d'Arles , 55 km d'Aix en Provence et de 50 km de Marseille 
Texte extrait de la plaquette offerte à l'entrée du site 
Attention! 
Le site de St Blaise est situé dans la forêt de Castillon , qui est soumise à des conditions d'accès réglementées du 1 er juin au 30 septembre , en fonction du niveau de risque de feux de forêt  
Se renseigner auprès du serveur vocal du Comité Départemental du Tourisme au : 0811 20 13 13 " Code postal du site : 13920
Autres billets publiés :
Village de St Mitre-Les-Remparts " CLIC "
Chapelle St Blaise " CLIC"
Etang de Lavalduc 'CLIC"
Nécropole paléochrétienne près de la bergerie Graille "CLIC" 
Reconstitution d'un pressoir à huile primitif en vigueur dans l'habitat gaulois du Midi "VI e -II e -avant J.C " CLIC "

2 commentaires:

  1. Un superbe coin, la chaleur y était présente, les cigales aussi et j'avais apprécié ma visite car, ce jour là, le flot de touristes n'avait pas encore envahi les lieux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Chinou ! :)
      J'ai également beaucoup apprécié ce site , les balades y sont superbes ( les étangs salés , valent également le déplacement ) le village d'une belle douceur est à visiter.
      Bonne journée à toi :)
      Sacha

      Supprimer

Tant d'espandimen de naturo pago largamen dou matrassant camin